Suite à mes billets sur l'Arche de Zoé, nouvelle lettre du directeur de Paris Biotech à ce blog :

"Des propos tenus sur des blogs malveillants et dans un article paru dans le Nouvel Observateur faisant état de liens entre Paris Biotech Santé et l’Arche de Zoé [NdA: ref], m’amènent à vous apporter un éclairage précis sur tous les amalgames et insinuations faits :

• Paris Biotech Santé n’a jamais donné aucune subvention à aucun organisme humanitaire depuis sa création. Vous trouverez en annexe une certification de l’expert comptable (annexe 1) et une du Commissaire aux Comptes (annexe 2). Par ailleurs, l’expert comptable ne travaille pas et n’a jamais travaillé avec l’Arche de Zoé. (Annexe 3). Les annnexes faites par des personnes assermentées sont visibles sur notre site.
• Stéphanie Lefebvre est directeur adjoint de Paris Biotech Santé à titre professionnel. A titre personnel, elle était jusque là secrétaire générale de l’Arche de Zoé. Elle est bien entendu à Paris actuellement et ne s’est jamais rendue au Tchad. La seule erreur qu’elle ait commise vis-à-vis de Paris Biotech Santé est d’avoir communiqué une adresse mail professionnelle dans les statuts de l’Arche de Zoé. Elle est bien la fille de l’ancien Président de l’Université Paris 5, Jean-François Dhainaut.
• La lettre du 25 avril 2005 que j’ai écrite (parue dans le Nouvel Observateur) est totalement sortie de son contexte. Cette période correspond à l’après-tsunami, où il existait un élan national, et je proposais éventuellement de récupérer des caisses de médicaments (soutien logistique) ou de trouver des collègues pédiatres pouvant répondre à des questions médicales (réseau). Il n’y a eu aucune suite à cette lettre. Leur association a été crée posterieurement
.
"

O amédée-Manesme

Monsieur Amédée-Menesme,

Ce blog ne cherche pas à jeter l'opprobre sur votre entreprise, mais simplement à apporter un éclairage nouveau sur l'affaire de l'Arche de Zoé. Le fait que l'organisatrice de cette opération travaille également pour Paris Biotech Santé est - il me semble- une information pertinente, en terme d'expérience et de relations que cela a pu lui apporter, surtout dans ce contexte où beaucoup de questions restent sans réponse. Pourtant personne ne parle d'elle, sans doute parce qu'il ne faut pas risquer d'impliquer le nouveau président de l'AERES, ou d'autres. Voilà pourquoi ce blog s'acharne, par souci d'honnêté.

D'ailleurs je note que vous contestez les déclarations de Breteau sur les commisaires aux comptes, et j'ajoute ce rectificatif à mes billets, de même pour votre lettre de 2005.

Quant au soutien de Paris Biotech à l'Arche de Zoé, s'il est vrai que l'association a été déclarée en juillet 2005, l'opération "un village à Sumatra" a été organisée par les mêmes personnes (voir site ADZ), et sur le site de Paris Biotech on peut lire [PBS info numéro 3, janvier 2005]:

"En ce début d’année, l’Equipe de Paris Biotech sensible à l’avenir des enfants d’Asie, a choisi de soutenir l’opération « Un village d’enfants à Sumatra »

Ce qui est tout à votre honneur, de plus un soutien en 2005 ne dit absolumment pas que vous avez choisi de soutenir également l'"opération Darfour", et ce n'est d'ailleurs, pas ce que je dis. J'ai simplement diffusé une information déja rendue publique par votre propre site web, et j'en ai précisé le contexte.

Cordialement,

massi13