Appelé à rester confidentiel, voire "caché" pendant la campagne présidentielle (d'après Royal), un rapport dévoile "une hausse de la délinquance des mineurs et une dégradation des rapports entre policiers et habitants" en Seine-Saint-Denis.
   
   "Pour le premier syndicat de policiers, "si la police est plus proche de la population les auteurs de crimes et délits seront connus et stoppés" .

yahoo Un rapport sur la sécurité en Seine-Saint-Denis crée un malaise

   Certains regrettent alors la décision de Nicolas sarkozy en 2002 quand il était ministre de l'Interieur, de supprimer la police de proximité.
   http://www.rue89.com/2007/06/04/polemique-autour-du-rapport-alarmant-sur-la-securite-en-seine-saint-denis
   Mais revenant récemment sur ses idées Nicolas Sarkozy parlait d'une "police de quartier" pendant sa campagne présidentielle:
   Libération  Police de proximité : Sarkozy retourne son képi
   http://www.letelegramme.com/gratuit/dossiers/Elec1/art_810913.php

Fin 2006, un blog d'opposants a Sarkozy releve "Deux excellents articles du Monde [qui] mettent en lumière les erreurs de Nicolas Sarkozy comme Ministre de l’Intérieur concernant la police de proximité et la politique d’interventionnisme à outrance"    http://vandepj0.free.fr/spip.php?article21
   
   Autres informations/opinions sur Agoravox http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=25412 ou Sarkofrance http://sarkofrance.blogspot.com/2007/06/rapport-sur-la-seine-saint-denis-la.html

Autre rapport, celui de la ligue des droits de l'homme (LDH) qui met l'accent sur la peur engendrée par les forces de l'ordre:
   sur Libération Le policier, nouveau facteur d'«insécurité»